La croissance rapide de l’elearning en Europe de l’ouest

Les résultats du rapport récemment publié par Ambien Insight, une entreprise internationale spécialisé dans la recherche elearning, montrent que le marché de l’elearning autonome en Europe de l’ouest connaitra une croissance de 5.8% dans les quatre prochaines années. Les revenues attendus sont estimés à 8.1 milliards $ (6.2 milliards €) en 2016 comparé au 6.1 milliards $(4.7 milliards €) gagné en 2011. Ainsi, que pourra-t-on trouver dans ce rapport ?
67_statistics
Le rapport explique le taux de croissance est à diviser entre 22 pays de l’Europe de l’ouest. Tandis que le taux de croissance dans l’Europe de l’ouest est de 5.8%, d’autres pays montrent un taux de croissance bien plus élevé (dans certains pays, le taux de croissance avoisine les 37.6% !). Cependant, les marchés de ces pays sont relativement nouveaux, et ils offrent aux fournisseurs de nouvelles opportunités de faire des bénéfices. C’est également le cas en Europe de l’est, dont la situation économique est détaillée dans un rapport séparé.

« Au sein du marché occidental, les revenues sont encore concentrés dans les départements d’achat au sein de l’entreprise dans certains pays. » révèle Sam S. Adkins, gérant de la section de recherche. Il ajoute que cette situation va changer pendant la prochaine période avec les institutions académiques qui perdront un certain nombre de leurs acheteurs en 2016. Actuellement, des efforts sont faits en matière d’installations digitales dans le système scolaire français, polonais, italien, roumain, tchèque et espagnol.

« Les produits e-learning qui génèreront les revenues les plus importants en Europe de l’ouest dans un futur proche sont les sites de contenu » ajoute le PDG Tyson Greer. « Il y a une explosion de la demande pour les outils et plateformes basés sur des systèmes de cloud, en Europe de l’ouest. Le taux de croissance est de 13.6%, le plus élevé parmi tous les produits dans cette région du monde. »

Une tendance intéressante en Europe de l’ouest est la présence croissante d’universités virtuelles nationales instaurées par le gouvernement. La Finlande, la Suède, la Norvège, la Bulgarie et la Suisse ont déjà des universités virtuelles nationales, et elles bénéficient d’un succès inattendu. L’université virtuelle bavaroise d’Allemagne est un exemple de campus virtuel fondé par le gouvernement.

Cependant, bien que l’e-learning soit entrain de devenir de plus en plus important dans la vie de tous les jours, il est invraisemblable que cette solution remplace les universités physiques. Tandis que l’accès à l’information se transforme et que les livres réels sont remplacés par des virtuels, il est difficile de déterminer exactement la nature du changement. L’avenir nous le dira…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *